Thym (feuille)

Thymus vulgaris

Origine : France-Europe de l’Est

Arbrisseau vivace aux tiges tortueuses et aux petites feuilles odorantes, le thym ou « farigoule » en Provence conserve son odeur à l’état sec.

Où, avec quoi :

s’allie à toutes les autres herbes aromatiques. On peut en mettre dans l’eau de cuisson des légumes, dans les courts bouillons des poissons et des crustacés.
Le thym parfume la plupart des viandes en ragoût, blanquette, civet, grillées ou en papillote : marinade pour l’agneau et le gibier, rôti de porc à la moutarde, épaule de lapin en papillote, gigot d’agneau.
Evident sur un fromage de chèvre frais, un gratin de légumes d’été, des pommes de terre à l’étouffé, des carottes vichy, une ratatouille.
Agréable sur un poisson cuit au four, des brochettes de poisson.
On peut s’aventurer à l’essayer sur le terrain sucré : une glace à la vanille, une crème brulée, une soupe froide de fraises, un caramel, un biscuit à l’huile d’olive.

Origine : France

Le thym de la gamme excellence et celui de la gamme Je cuisine est d’origine 100% Provence. Il est cultivé par des producteurs de la Drôme respectueux de l’environnement. Le thym est séché, nettoyé en plusieurs étapes, afin de ne conserver que les parties nobles de la plante. Le thym conserve son odeur à l’état sec.


© 2018 Le monde en tube / Julien Cohignac & Margaux Magny