Basilic

Ocimum basilicum

Origine : France - Egypte

Les feuilles de basilic sont récoltées juste avant floraison, puis séchées. Son odeur caractéristique est conservée à l’état sec.

Où, avec quoi :

Il parfume les légumes, les pâtes, les œufs, les poissons gras, les courts bouillons et les crustacés : tartines aux tomates fraîches, magret de canard fumé, dés de poulet sautés, petits farcis, omelette à la tomate, taboulé, salade de tomates ou de courgettes crues, soupe au pistou, pâtes à la crème fraîche, ratatouille, sauce tomate aux pignons de pin, mayonnaise au fromage blanc, huile à l’ail, glace à la fraise ou à la vanille, compote de fruits, compote de poire, coulis de chocolat.

Dans un pot fermant hermétiquement, laissez macérer une cuillère à soupe de basilic avec 4 d’huile d’olive. Vous aurez ainsi un assaisonnement tout prêt facile à doser selon votre goût. 

Pour la petite histoire :

En Europe occidentale, on a toujours considéré cette herbe merveilleusement odorante à la fois tenant du démon et protectrice contre le mauvais sort. Les Grecs et les Romains croyaient qu’il ne fallait pas semer du basilic, car cela leur porterait malheur. On ne savait pas encore si cette plante était toxique. On a prétendu qu’en humant du basilic, on pouvait devenir fou 

L’excellence, Origine : France

Le basilic est d’origine 100% Provence,  cultivé par des producteurs de la Drôme respectueux de l’environnement. Il est  séché et nettoyé avant d’être coupé. Seules les parties nobles sont conservées pour obtenir un produit de grande qualité. Très répandu dans la cuisine provençale, tomates farcies, ratatouille, son goût supporte la compagnie de l’ail et du pistou, mais il faut éviter de le mélanger avec d’autres herbes aromatiques.


© 2018 Le monde en tube / Julien Cohignac & Margaux Magny